AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Zoonose

Aller en bas 
AuteurMessage
bilboadeschatalans
général-chat
général-chat
bilboadeschatalans

Messages : 64850
Localisation : Argelès sur mer, pyrénées-orientales

Zoonose Empty
MessageSujet: Zoonose   Zoonose EmptyVen 27 Fév - 15:12

L'OMS définit une zoonose (du grec zôon (το ζωον), « animal », et nosos, « maladie ») comme une maladie, une infection ou une infestation naturellement transmissible des animaux vertébrés à l'Homme et vice versa, telle que la grippe aviaire ou la maladie de la vache folle, responsable chez l'Homme de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

Les zoonoses sont causées par divers agents biologiques vivants (bactéries, champignons, parasites) ou non-vivants (virus, prions...). Elles font partie du risque animal global. Toute personne peut les développer, parfois même sans contact avec les animaux. Leur histoire reflète, depuis la Préhistoire, les relations Homme-animal. Certaines zoonoses sont aussi des maladies professionnelles (qui touchent par exemple les éleveurs, les vétérinaires, les taxidermistes, les agriculteurs, les éboueurs, les forestiers...).

Le risque zoonotique est considéré comme augmentant, en raison d'une circulation dans le monde accrue et plus rapide des agents infectieux et parasitaires chez les animaux domestiques et sauvages.

Dans certains pays, dont en France, certaines maladies sont à déclaration obligatoire. En 1997, la CBB a publié un tableau de ces maladies animales pour la France, avec le nom de la maladie, les principales espèces touchées, l’existence ou non d'un vaccin, et un indice de gravité par maladie

Définitions
Le terme de zoonose regroupe en fait deux modalités différentes de transmission de maladies infectieuses ou parasitaires des animaux vertébrés (domestiques ou non) :
   une zooanthroponose qui est une maladie transmise de l'homme à l'animal, dans des conditions naturelles ;
   une anthropozoonose, qui est une maladie transmise de l'animal à l'homme, dans des conditions naturelles.

Une zoonose est dite « bornée » si quand elle est transmise à l'Homme, elle n'est pas contagieuse et constitue un « cul-de-sac épidémiologique » (sans possibilité de contamination interhumaine).
Elle est dite « extensive » si la contamination interhumaine est possible3.

« Les agents étiologiques des zoonoses sont des agents transmissibles qui ne sont pas inféodés à un seul hôte et qui peuvent provoquer une infection ou une infestation chez au moins deux espèces de vertébrés dont l’homme. »

Zoonoses et maladies émergentes
Beaucoup des maladies émergentes sont des zoonoses. L'OMS, la FAO et l'OIE ainsi que de nombreux éco-épidémiologistes pensent que la circulation des humains et des animaux (domestiques et sauvages) joue probablement un rôle majeur dans la diffusion et l'extension mondiale de nombreux pathogènes5
Au début des années 2000, une nouvelle maladie émergente est découverte tous les quatorze à seize mois (contre une tous les dix à quinze ans dans les années 1970). Cette augmentation s'explique par une veille épidémiologique plus intense, mais aussi par une aggravation des conditions favorisant ces émergences. Ce sont notamment des virus (ex : le virus Hendra en 1996, les souches hautement pathogènes du virus grippal H5N1 en 1997 puis 2003, le virus Nipah en 1999 ou le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003).
Les agents pathogènes non-conspécifiques, dits « pathogènes multi-hôtes non-humains », c'est-à-dire capables d'infecter un grand nombre d'espèces, sont ceux qui ont le plus de chance de conduire à une maladie émergente.
Ceux qui semblent le plus dangereux pour l'homme sont ceux qui peuvent infecter plusieurs espèces, dont les ongulés, les carnivores (chiens et chats en particulier), les rongeurs et, pour les virus, les chiroptères.

Certaines tiques sont pour cette raison des espèces vectrices à haut risque, en particulier Ixodes ricinus dont les larves et nymphes peuvent piquer environ 300 espèces de vertébrés (à sang chaud ou froid). Parmi ces centaines d'hôtes, seuls quelques-uns sont infectés par les borrélies (agents de la maladie de Lyme) et parmi ces espèces seules quelques-unes jouent un rôle majeur en tant qu'espèces-réservoirs.
À titre d'exemple, en Auvergne, l'INRA a montré que les micro-mammifères joueraient un rôle important dans la dynamique de la tique Ixodes ricinus en prés pâturés et dans les bois des alentours de Combrailles. Une autre étude de l'INRA a montré que sur sept espèces de micro-mammifères forestiers et péri-forestiers capturés dans des paysages forestiers, bocagers et de prés ou prairies, le mulot sylvestre (Apodemus sylvaticus) était de loin le principal vecteur de tiques, elles-mêmes vectrices de la maladie de Lyme, probablement en raison de son comportement et peut-être d'une susceptibilité particulière aux borrélies.

Exemples de zoonoses

Zoonoses bactériennes
   la brucellose (infection par Brucella spp. maladie du bétail, principalement les bovins et les ovins)
   la campylobactériose (ou vibriose) à Campylobacter fetus et à Campylobacter jejuni
   l'infection par Escherichia coli O157:H7 à l'origine chez l'homme de diarrhée hémorragique et de syndrome hémolytique et urémique (SHU) grave (en particulier pour les jeunes enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées)
   la tularémie, infection par Francisella tularensis, maladie du lièvre et des rongeurs sauvages, à l'origine chez l'homme d'ulcérations, d'adénopathies, et des cas de pneumonie.
   le charbon bactérien ou fièvre charbonneuse à Bacillus anthracis
   la peste (infection par Yersinia pestis, dont le vecteur est la puce du rat) et le réservoir les rongeurs sauvages.
   la leptospirose (infection par différents sérovars de Leptospira interrogans sensu lato, transmise du rat, rongeur, ou autre mammifère (chien exceptionnellement) à l'homme via l'environnement souillé par de l'urine contaminée et à l'origine chez l'homme de symptômes pseudo-grippaux pouvant rapidement évoluer en septicémie avec atteintes viscérales. C'est une maladie professionnelle.
   le typhus murin (infection par Rickettsia typhi, bactérie dont le réservoir est le rat et le vecteur une puce)
   la pasteurellose (infections à Pasteurella, P. multocida, P. canis et P. dagmatis), inoculée lors de morsures par des animaux, plus particulièrement les animaux de compagnie comme le chien et le chat.
   la fièvre Q (infection par Coxiella burnetii) dont le réservoir est constitué d'arthropodes, de rongeurs sauvages, et d'animaux domestiques (petits ruminants) et principalement chez l'homme à l'origine de syndrome pseudo-grippaux et de troubles gastro-intestinaux (gastrite)
   la listériose (infection par Listeria monocytogenes) dont le réservoir est constitué par l'homme, les produits d'origine animale (lait et produits laitiers surtout), sol, eau, végétaux, ensilages pour ruminants, et principalement à l'origine chez l'homme de syndromes fébriles pseudo-grippaux, avortements et méningo-encéphalites.
   le rouget du porc (infection par Erysipelothrix rhusiopathiae), maladie des suidés domestiques et sauvages, à l'origine chez l'homme de troubles graves. C'est une maladie professionnelle.
   la maladie de Lyme (due à Borrelia burgdorferi) ou borréliose de Lyme, transmise par la morsure de tiques infectées, dont les réservoirs principaux sont les oiseaux et les rongeurs sauvages, ainsi que secondairement les cervidés, et à l'origine chez l'homme d'érythèmes chroniques migrants, de polyarthrites et de neuropathies graves.
   la shigellose (due à différentes bactéries du genre Shigella), maladie des suidés et des nombreuses autres espèces animales (singes notamment) et à l'origine chez l'homme de diarrhées marquées avec déshydratation importante.
   le sodoku (infection du rat due à Spirillum morsus muris ou à Spirillum minus), transmise principalement par morsure, par griffure ou au travers d'une peau lésée, qui est à l'origine, chez l'homme, d'adénopathie satellite (inflammation des nœuds lymphatiques drainant le site d'inoculation), d'épisodes fébriles récidivants et d'érythème (aux membres, au tronc ou au visage). C'est une affection plus fréquente au Japon, d'où son nom (So = rat et Doku= poison).
   la streptobacillose ou fièvre par morsure de rat (maladie des rongeurs due à Streptobacillus moniliformis) et à l'origine chez l'homme d'un syndrome pseudo-grippal.
   la maladie des griffes du chat (ou lympho-réticulose bénigne d’inoculation) due à bartonella henselae), infection inapparente du chat (en particulier du chaton et du chat de moins d'un an d'âge) transmise par la puce du chat (Ctenocephalides felis)à l'origine chez l'homme de bactériémies fébriles récurrentes ou persistantes (sujets immunodéprimés et enfants), d'endocardites, et d'angiomatoses bacillaires.
   la pseudotuberculose (ou infection par le bacille de de Malassez et Vignal), due à Yersinia pseudotuberculosis
   l'infection par Yersinia enterocolitica
   les rickettsioses
   les salmonelloses
   les staphylococcies
   le tétanos (Clostridium tetani)
   la tuberculose (Mycobacterium bovis et M. avium)
   la mélioïdose (Burkholderia pseudomallei)
   la morve (Burkholderia mallei)
   le granulome des aquariums (Mycobacterium marinum)

Zoonoses virales
   la rage (infection par le virus rabique), maladie à l'issue toujours fatale une fois les symptômes déclarés, qui peut être transmise par les renards, les chiens, les chauves-souris ainsi que par les chiens viverrins dans certain pays de l'Est de l'Europe
   les encéphalites à tiques
   les arboviroses (pour ARthropods BOrne VIRosis= "viroses transportées par les arthropodes"), maladies transmises par des vecteurs (moustiques, punaises...)
   bunyaviridae dont hantavirus : fièvre hémorragique virale transmises par les rongeurs
   arenaviridae
   fièvre jaune
   certains retrovirus
   influenza aviaire (ou grippe aviaire) dont la souche H5N1 hautement virulente
   certaines maladies vectorielles telles que la dengue, Chikungunya et le paludisme ne sont pas zoonotiques

Zoonoses parasitaires

   la toxoplasmose à Toxoplasma gondii
   la taeniasis à Taenia saginata et à Taenia solium
   l'hydatidose à Echinococcus granulosus
   l'échinococcose alvéolaire à Echinococcus multilocularis
   l'hymenolopidose à Hymenolepis nana
   la dipylidiose à Dipylidium caninum
   la bothriocéphalose à Diphyllobothrium latum
   la distomatose à grande douve du foie (fasciolose), à Fasciola hepatica
   la clonorchose à Clonorchis sinensis (douve de Chine)
   l'opisthorchiose à Opisthorchis felineus (douve des chats)
   la paragonimose (distomatose pulmonaire) à Paragonimus westermani, Paragonimus ringeri, Paragonimus kellicotti ou à Paragonimus africanus
   l'anisakidose à Anisakis spp
   la toxocarose à Toxocara canis (Larva migrans viscerale)
   la trichinellose à Trichinella spiralis
   l'ankylostomose à Ancylostoma spp
   la giardiose à Giardia intestinalis (=G. duodenalis, G. lamblia)
   la leishmaniose à Leishmania spp
   les trypanosomoses :
       maladie du sommeil à Trypanosoma brucei gambiense et Trypanosoma brucei rhodesiense
       maladie de Chagas, à Trypanosoma cruzi
   la balantidose à Balantidium coli
   les sarcocystoses à Sarcocystis bovi-hominis et Sarcocystis sui-hominis
   les dermatophytoses (teignes) (Microsporum canis, transmis le plus souvent par le chat, ou par le chien, Trichophyton mentagrophytes transmis par le cheval ou par les rongeurs, Trichophyton verrucosum transmis par les bovidés).

Jacques Euzéby, professeur à l'École nationale vétérinaire de Lyon. est compté parmi les spécialistes mondiaux des zoonoses parasitaires

Zoonoses dues à des agents transmissibles non conventionnels
On connait trois formes de maladies à prion
   l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB, appartenant au groupe des (encéphalopathies spongiformes subaiguës transmissibles) à l'origine chez l'homme de la maladie de Creutzfeldt-Jakob nouvelle variante et son équivalent ovin.
   La Chronic wasting desease ou CWD qui touche les cervidés sauvages ou semi-domestiques en Amérique du Nord.

Source: Wikipédia. Plus d'informations sur ce lien http://www.chacolaterie.com/docs/zoonoses-20061106.pdf


Dernière édition par bilboadeschatalans le Ven 27 Fév - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.belmudes-julien-climatisation.com/
Bibou1402
général-chat
général-chat
Bibou1402

Messages : 29341

Zoonose Empty
MessageSujet: Re: Zoonose   Zoonose EmptyVen 27 Fév - 15:34

Merci pour cet article, c'est bon à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
bilboadeschatalans
général-chat
général-chat
bilboadeschatalans

Messages : 64850
Localisation : Argelès sur mer, pyrénées-orientales

Zoonose Empty
MessageSujet: Re: Zoonose   Zoonose EmptyVen 27 Fév - 15:38

De rien. Il est un peu long mais en effet, c'est bon à savoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.belmudes-julien-climatisation.com/
LNLA
Meilleur posteur du mois
Meilleur posteur du mois
LNLA

Messages : 33577
Localisation : Lille nord

Zoonose Empty
MessageSujet: Re: Zoonose   Zoonose EmptyVen 27 Fév - 21:41

http://smileys.sur-l
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Zoonose Empty
MessageSujet: Re: Zoonose   Zoonose Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Zoonose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur les chats, Happy Cats :: DISCUSSIONS AUTOUR DU CHAT :: Les maladies félines-
Sauter vers: