AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon chat me réveille toutes les nuits !

Aller en bas 
AuteurMessage
Dincy
commandant-chat
commandant-chat
avatar

Messages : 8181

MessageSujet: Mon chat me réveille toutes les nuits !   Lun 15 Mar - 13:35


Avertissement : assurez-vous auprès d'un vétérinaire que votre chat est en bonne santé avant de conclure qu'il s'agit d'un problème exclusivement comportemental

La cohabitation avec un chat peut rapidement devenir un enfer si celui-ci a décidé de vous réveiller toutes les nuits. En dehors de l’inconfort évident que cela représente, d’autres enjeux important se cachent à long terme derrière un tel problème : la fatigue s’accumulant jour après jour, on est moins efficace dans son travail, et il peut arriver qu’on en vienne à vouloir se séparer de notre compagnon pourtant si adorable en journée. D’où l’intérêt de comprendre rapidement ce qui pousse minou à adopter un tel comportement.

Le chat, un animal nocturne

Ce n’est pas une grande nouvelle : les félins sont généralement des animaux nocturnes et chassent surtout leurs proies la nuit, qui, bien souvent, sont elles-mêmes nocturnes. Le chat chasse par exemple les souris et autres rongeurs qui sortent de leurs trous à la tombée du jour. Plus précisément, c’est au crépuscule et à l’aube que les chats sont les plus actifs. C’est leur rythme instinctif, et la vie dans nos maisons et appartements n’empêche pas toujours cette tendance de s’exprimer.

Le problème ne se pose pas lorsque le chat à un libre accès à l’extérieur : « il fait sa vie », comme on dit, et cela ne perturbe pas notre sommeil. Mais quand la cohabitation est plus étroite, et que le chat doit se plier à nos horaires, il peut arriver que l’on ait des surprises…

Les « quarts d’heure de folie »

Ils ne sont pas rares les propriétaires de chats qui relatent des crises de folie passagères de leur minou et qu’ils ne comprennent pas. A quoi cela ressemble-t-il ? Généralement, le chat se met à courir « comme un dératé » en long et en large de l’appartement (ou de la maison). Il fait de véritables dérapages, plus ou moins contrôlés d’ailleurs (!). Souvent, il pousse des cris, des miaulements à déchirer le cœur, voire des hurlements ou des grondements aussi, puis se remet à courir. Certains chats grimpent réellement aux rideaux, parfois aux murs s’il y a du papier peint qui agrippe.

Les pupilles sont dilatées, ce qui peut en effrayer plus d’un, même les maîtres du chat, qui ne reconnaissent plus leur adorable chat si doux par ailleurs. Ces « quarts d’heure de folies » se nomment ainsi car cela dure en moyenne quinze minutes. Et cela se produit soit à l’aube, soit le soir au crépuscule ou franchement tard dans la soirée : vers minuit par exemple, ce qui ne manque donc pas de réveiller les couche-tôt et les lève-tard. Ces crises de folies sont en fait des crises d’activité, c’est à dire que le chat concentre en ces quelques minutes tout son besoin d’activité journalier. Ce phénomène se produit quand les besoins d’activités du chat arrivent à leur paroxysme : à son heure instinctive d’agitation maximum.

Cela ne touche pas tous les chats, mais essentiellement les chats qui n’ont pas les moyens de se dépenser suffisamment au quotidien. Le plus souvent des chats d’appartement

L’agitation nocturne

Le manque d’activité journalier peut également se traduire par de l’agitation nocturne moins surprenante mais bien plus gênante. Le chat vient par exemple mordre ou griffer les mains de leur maître dans leur lit, viennent jouer avec les doigts de pieds et font mine d’attaquer les pieds au moindre mouvement des personnes endormies.

D’autres chats deviennent de véritables prodiges dans l’art de faire du bruit : gratter aux portes, miauler à tue-tête, faire tomber des objets, se faire les griffes sur des substrats bruyants. Pourquoi ? Pour nous faire réagir bien sûr ! En effet, les propriétaires sont les uniques sources d’action et d’intérêt pour un chat qui reste seul toute la journée dans un appartement ou une maison où il ne se passe rien.

Et la moindre des réactions des propriétaires (un chausson qui vole, une réprimande, la personne qui se lève pour poursuivre le chat dans l’appartement, ou mieux : une distribution de nourriture ! etc.) est une source d’activité et d’occupation. Que la personne réagisse agréablement ou désagréablement, il se passe quelque chose dans l’appartement, et c’est là le principal.
Le chat adopte ce comportement à des heures indues qui sont en général liées au lever ou coucher du soleil (toujours en lien avec le rythme naturel du chat) : vers 4-5 heures du matin en été, vers 6-7 heures en hiver. Et le chat est tenace : le manège peut durer plusieurs heures, jusqu’à épuisement physique et moral des personnes.

Occuper le chat en journée…

Pour y remédier, c’est plutôt simple : il faut que le chat ait suffisamment d’occupations en journée pour que l’envie lui passe de réveiller ses maîtres. On peut conseiller par exemple de proposer à notre minou un compagnon de jeu, surtout quand il est encore petit ou jeune. C’est la quasi garantie de tranquillité (à moins que les deux chats ne se courent après dans la maison et que cela vous réveille…).

D’autres solutions consistent à rendre l’habitat plus interactif en journée, en mettant en place des jeux qui s’agitent tout seuls. Par exemple un mobile fait maison disposé dans l’axe d’une fenêtre entrouverte ou d’un courant d’air pour qu’il bouge tout seul (ça peut être une plume au bout d’une ficelle). On peut aussi mettre des balles de ping-pong dans une bassine, afin que dès que le chat les touche, elles continuent de bouger pendant un bout de temps.
Cacher des croquettes à des endroits toujours différents de la maison stimule aussi le chat dans sa recherche de nourriture.

Il faut de toute façon faire appel à son imagination et penser à renouveler souvent les systèmes mis en place pour les garder attractifs et efficaces.
Rien n’a encore pu prouver l’utilité de laisser la télé ou la radio allumée, mais il est certains que cela ne constitue pas une activité en soi pour le chat.
Dans tous les cas, on conseille de jouer au maximum avec le chat pendant les périodes de présence. Plusieurs fois dix à quinze minutes réparties le matin ou en soirée.

Puis l’ignorer la nuit

Parallèlement, pour que le chat ne soit pas récompensé dans son comportement nocturne, on ne répondra JAMAIS à ses agitations (et surtout pas une fois de temps en temps, cela signifierait pour le chat qu’il faut qu’il redouble d’efforts pour obtenir satisfaction). Cela veut dire entre autre qu’on ne se lève pas, on ne parle pas au chat, on ne le regarde pas (on ne le nourrit pas évidemment), on ne bouge pas même un pouce. Pour obtenir l’extinction du comportement gênant, il faut tenir bon pendant au moins dix à quinze jours. Les agitations vont s’intensifier pendant un temps, puis normalement brutalement s’interrompre si on a tenu le coup.

L’agitation nocturne signe de détresse

Pour finir, il ne faut pas négliger une autre cause d’agitation nocturne : la détresse du chat. En effet, un stress quotidien, une grande inquiétude, un malaise général peut induire chez le chat des troubles du comportement qui vont se déclarer la nuit. Cela prend souvent la forme de miaulements intempestifs, de râles qui évoquent en tout cas la détresse, le mal être. Le chat semble ne pas pouvoir s’en empêcher. Il le fait la nuit, mais aussi le jour, et surtout dès le retour de ses maîtres. Il exprime effectivement qu’il va mal, comme un nourrisson pleure pour évacuer sa tristesse.

D’autres chats se mettent à gratter leur litière pendant de longues minutes, certains vont manger leurs croquettes tout au long de la nuit, ou vont se lécher les poils de manière compulsive et continue non loin de leur maître. Tout ça fait du bruit (en tout cas dans les petites habitations cela s’entend facilement). Pour y remédier, il faut impérativement trouver la cause du stress de l’animal. Il ne faut surtout pas punir le chat pour ces agissements, car on aggrave alors le problème.

Par Florence Cailliot-d'Ivernois, comportementaliste
www.comportementaliste-chat.com
Revenir en haut Aller en bas
chaat



Messages : 1

MessageSujet: Re: Mon chat me réveille toutes les nuits !   Dim 24 Juin - 11:32

Ca était le meme problème avec mon chat mais depuis ca va mieux.
Je te conseillerai de te mettre des boules quiès pour ne pas l'entendre et ca jusqu'a qu'il arrète de miauler.
Cela peut durer des semaines mais surtout ne succombe pas a ses miaulement. http://smileys.sur-l
Revenir en haut Aller en bas
Calista
colonel-chat
colonel-chat
avatar

Messages : 15201
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Mon chat me réveille toutes les nuits !   Lun 25 Juin - 9:38

Merci pour ton intervention...

Ca serait sympa d'aller te présenter par ici : http://www.forum-chat-happy-cats.com/f3-presentation-des-membres http://smileys.sur-l
Revenir en haut Aller en bas
http://www.comportementalistepourchat.ch
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon chat me réveille toutes les nuits !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon chat me réveille toutes les nuits !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les quarts de finale
» Poil de chat et points rouges sur mes lactiques
» le moineau commun et mon chat...
» Le Colorado en toutes saisons !
» Toutes les eaux ne sont pas bonnes à boire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum sur les chats, Happy Cats :: DISCUSSIONS AUTOUR DU CHAT :: Psycho chat-
Sauter vers: